ONZE TITRES – Phil Jackson


Premier livre choisi pour le #23BookClub je suis content de l’avoir découvert à cette occasion. Phil Jackson a toujours été connu sous le surnom du « Zen Master » lié à ses pratiques particulières avec les équipes qu’il a eu l’occasion de diriger . Si j’ai toujours lu des articles relatant quelques exemples de méditation ou respiration collective, il est toujours intéressant d’avoir la vision de l’homme à l’origine de ces rituels atypiques.

Le livre va suivre une chronologie classique commençant par la découverte d’un Jackson fils de religieux pratiquants et austères. Il s’évadera en jouant au basketball où il s’avérerait être doué. Ses entraîneurs le pousseront à envisager une carrière professionnelle et il finira par être sélectionné par les Knicks de New York. Lui, le gamin du Montana allait devoir vivre dans l’une des plus grandes villes des Etats-Unis. J’ai été plus qu’agréablement surpris par la légèreté de ton qu’emploie Jackson pour nous raconter son parcours de joueur NBA. Certes, ce n’était pas la grande ligue que l’on connaît maintenant avec les stars glorifiées (pour certaines à outrance) mais Phil nous donne l’impression qu’à cette époque là tout était plutôt cool, y compris les arbitrages plus que permissifs. Ainsi il est question de quelques bastons par-ci par-là toutes trouvant une justification dans la narration. Le Jackson joueur n’était pas encore le grand adepte du zen qu’il deviendra une fois coach car cela va relever d’un processus progressif initié quelque part à travers les blessures qui le poussent à se recentrer sur lui-même.

enveloppe_0

Le but de cette chronique n’étant pas de vous raconter le livre mais plutôt de vous donner envie de le lire je ne vais pas m’étendre en détails sur tous les sujets. On passe rapidement de Phil joueur à Phil coach. Ce qui est appréciable c’est qu’il ne va pas cacher le fait que les vestiaires dont il avait la charge étaient agités. Il va donc nous parler des revendications d’untel ou untel. Il va même parler du livre « Jordan Rules » (« La loi du plus fort ») de Sam Smith en témoignant de l’impact qu’il a réellement eu sur cette équipe des Bulls. Une transparence sans doute totale car on comprends bien que sa démarche ne consiste pas à éviter les conflits ou à faire croire qu’il n’y en a pas eu, mais plutôt à vivre avec, les accepter pour s’en servir d’une façon ou d’une autre.

Même en lisant ce livre en toute connaissance de son palmarès, on trouve un peu de suspens comme lors de son passage des Bulls aux Lakers. Il faut dire qu’il arrive à merveille à nous faire état de la différence flagrante entre les deux équipes. Chicago en étant une vraie, tandis que LA n’était qu’un vaste puzzle. Et si certain aiment penser que son mérite n’est que limité pour ses six titres avec Jordan, son passage aux Lakers sera la preuve du contraire. Surtout le deuxième.

enveloppe_0Bien plus qu’un simple hommage au bouddhisme et à la méditation, ce livre peut être perçu comme une histoire d’hommes capables de prendre conscience de leurs défauts, puis d’atteindre une maturité suffisante pour atteindre leurs objectifs.

Bien sûr s’il est question de basketball tout au long de ce livre comment ne pas se laisser tenter par une transposition dans notre vie quotidienne ?

Un livre apaisant et passionnant qui vous fera prendre la mesure de ce record et vous poussera à atteindre le votre.

enveloppe_0

enveloppe_0

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s