C’est Chris Paul qui le dit.

ESPN vient de consacrer un article qui va dans le sens de l’inclusion des sneakers sur Page 23: les modèles Player Exclusive ont des histoires à raconter. Sur le site du média référence américain, c’est Chris Paul qui s’étend sur le processus ayant conduit à l’élaboration de son dernier modèle (le onzième déjà) chez Jordan Brand. Ainsi, et la citation a même été retenue comme titre de l’article, Paul affirme « the story is what makes the shoe »  (« c’est l’histoire qui fait la chaussure » pour ceux qui dormaient près du radiateur en cours de LV1).

enveloppe_0

On apprend qu’il est heureux de faire partie des joueurs labellisés Jordan Brand, sans doute la marque (avec Nike donc) pionnière dans le storytelling. CP3 nous raconte également que la création d’un pro-modèle ne se fait pas en un claquement de doigts mais sur de longs mois avec, en ce qui le concerne, Justin Taylor et Jamaal Lucas du côté de l’équipementier pour l’aider. Et cette année la préparation a été logiquement perturbée par son transfert des Clippers aux Rockets. Du coup Jumpman a décidé de décaler la date de sortie habituelle en meublant avec des modèles rétro. Ce délai supplémentaire aura toutefois permis d’approfondir les détails de la CP3.11.

Si le nouveau meneur de jeu des Rockets était sûr d’une chose, c’était qu’il voulait rendre hommage au modèle après lequel il courait étant plus jeune: la Nike Air Jet Flight que portait Steve Nash. La particularité de ce modèle? Un gros strap sur l’avant du pied. Paul confie à ESPN qu’à l’époque il essayait de s’acheter le plus de paires possibles de toutes les couleurs. Pourquoi ce strap du coup vous allez me demander? Oui parce que quand même il doit bien avoir une fonction autre qu’esthétique ce gros machin. Et bien il semblerait qu’il s’agisse là du meilleur moyen de stabiliser le pied pour un joueur amené à changer régulièrement de rythme au cours de la partie comme le faisait si bien Steve Nash. En plus de rendre hommage à l’ancien double MVP de la Ligue, CP3 est assez malin pour comprendre qu’en prenant de l’âge il se doit d’adapter son jeu en misant sur d’autres points forts que les qualités athlétiques de ses débuts. Il cherche donc logiquement à s’appuyer sur ses chaussures pour cela. Jordan Brand et Paul nous montrent donc que l’on peut habilement faire passer un message tout en incorporant un élément clef de performance recherché par le joueur.

Attendez attendez vous allez voir que le petit Chris en rajoute une couche car je suis certain qu’il a lu mon blog avant de s’entretenir avec les gars de chez ESPN. Le gars lâche carrément: « The thing that I’ve enjoyed over the years learning and trying to get better at is telling stories. When you design anything, it’s all about telling your story. That’s why the brand is what it is. That’s why MJ is who he is. » Un petit CTRL+C CTRL+V pour vous montrer que c’est pas bibi qui invente hein? Alors pour ceux qui sont en train d’envisager de s’abonner à Vocable ou de reprendre quelques cours voici ce que ça donne en français: « La chose que j’ai aimé apprendre et essayer d’améliorer à travers les années c’est de raconter des histoires. Quand vous concevez quelque chose, c’est une façon de raconter votre histoire. C’est pourquoi la marque est ce qu’elle est. C’est pourquoi MJ est ce qu’il est. »

Quelles histoires peut-on donc retrouver sur ce nouveau modèle alors? Tout d’abord au niveau du talon on peut retrouver le logo CP3 superbement incorporé. Oui parce que vu que c’est son modèle à lui faut quand même qu’on le sache.

enveloppe_0

Sur la languette Paul fait une allusion à son grand-père par l’intermédiaire d’un chevron rouge tout en discrétion. Un chevron pour un grand-père? Oui oui. Le papy Paul était le premier afro-américain à posséder une station service dans l’état de Caroline Du Nord, d’où la référence. Subtil on vous dit!

enveloppe_0

Enfin le dernier détail que j’ai pu relever (car je ne les ai malheureusement pas eu en main) se situe sur la face interne de la chaussure où figure la formule chimique de la combustion: 2H2+02=2H20+Energy . Non sa grand-mère n’était pas chimiste. Il s’agit plutôt ici d’une référence à sa nouvelle équipe des Rockets dont il pense être le nouveau carburant nécessaire au décollage tant attendu par les fans.

enveloppe_0

Nul doute que sur le terrain cette chaussure doit se montrer hyper agréable à porter même si je n’ai pas encore eu l’occasion de l’essayer. Je ne peux pas non plus vous dire si plus d’éléments de personnalisation sont présents (sur la semelle par exemple), mais le but premier de cet article était bel et bien de souligner l’importance pour les athlètes de vouloir imprégner leurs modèles d’une partie de leur histoire. Un peu comme si l’on écrivait un ou plusieurs chapitres de sa vie.

En fin d’article Chris Paul dévoile son modèle favori (la Air Jordan 13) en expliquant la raison de son choix: l’histoire qui lui est attachée. En effet, c’est en revenant aux vestiaires quand il était encore à l’école qu’il constata qu’on venait tout simplement de lui voler ses Jordan 13 alors qu’il s’agissait du tout premier jour où il les avait porté à  l’école… Bon maintenant je ne me fais pas de soucis pour lui, je suis certain qu’il peut remettre la main sur une paire sans difficulté.

Et vous? Quel est le modèle qui a le plus de signification à vos yeux?

enveloppe_0Jordan CP3.11