À l’attention de Madame N.B.A.

Madame,

C’est aujourd’hui que vous faites votre grand retour. Enfin ce soir. Cette nuit même. Vous revoir en comblera plus d’un ici et vous ne pourrez pas passer inaperçue dans les couloirs. Votre discrétion d’antan fait place à une exposition beaucoup plus importante. Il faut dire que les éloges sur votre travail ne manquent pas: spectaculaire, inimitable, unique, passionnant…

Pour ma part je ne vous cache pas que vos initiales étaient couchées sur mon calendrier depuis un moment. Et pour continuer dans l’honnêteté, je n’ai pu m’empêcher d’essayer de glaner quelques nouvelles pendant vos vacances. Pour ma défense, nous sommes quelques curieux dans ce cas. Il faut dire que vos activités à Los Angeles et à Oakland, entre autre, ont beaucoup fait parler.

Vous trouverez sur votre bureau trois dossiers importants. Nos clients de Boston sont très ambitieux et veulent s’étendre sur l’Ouest du pays ce qui leur permettraient de retrouver leur gloire passée. Cela rentre en conflit avec les intérêts des « Guerriers », ce groupe de contestataires de la baie de San Francisco qui fait des émules et dont le mouvement est maintenant très suivi. De plus le « Roi » de l’Union des États n’entend pas laisser la situation s’éterniser. Il se donne quelques années pour renverser l’ordre établi et préparer l’arrivée de son fils au pouvoir, bien que le trône soit convoité par plusieurs autres dirigeants. Ce n’est un secret pour personne, le souverain Grec est un prétendant affiché.

Vous le voyez la situation est tendue et notre marge de manœuvre est ténue. Aussi, nous concentrerons nos efforts sur le moyen terme et nous nous laissons cette année pour évaluer la perspective d’avenir des « Guerriers ».

Mais le futur doit se préparer dès aujourd’hui. Le patron nous demande de commissionner nos adjoints pour une prospection sur d’autres terres moins en vue mais prometteuses. Philadelphie est devenue trop médiatisée par exemple, et toutes les ressources ont été trouvées là-bas. Il faut que nous nous déployons sur d’autres marchés comme Dallas ou Phœnix. Il en va de notre réputation de continuer à proposer une offre qualitative aux quatre coins du pays. Le monde entier nous regarde.

Enfin je terminerai par un message un peu plus personnel. Si vos vacances sont un droit acquis, il n’en reste pas moins que mon cœur est lourd quand vous êtes absente. Je languis votre retour chaque année car je sais que mon quotidien sera facilité. Une véritable bouffée d’air frais. Je n’ai que très peu de chance pour que vous me remarquiez et que vous me considériez plus qu’un autre collègue, surtout depuis la constitution du bureau des « Influenceurs » (l’élite de notre entreprise en étroite collaboration avec votre bureau), mais sachez que je resterez fidèle à mes engagements et prêt à vous soutenir à chaque instant.

Au plaisir de vous croiser.

Amicalement,

Frédéric

Bureau P.23

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s