Calico Joe – John Grisham

En cherchant un deuxième livre pour le #23BookClub je voulais en trouver un disponible partout, pas trop cher, en français, et si possible sur un autre sport que le basketball. Je suis donc tombé un peu par hasard sur « Calico Joe » et je ne regrette absolument pas de vous l’avoir proposé pour cette lecture commune mensuelle. Ce roman est une fiction tellement bien écrite qu’elle pourrait passer pour vraie. Ellle mêle savamment des personnages et des équipes réelles à ceux créer de toute pièce.

Le livre s’ouvre sur un avant-propos ou l’auteur explique les fondamentaux des règles du baseball. Exercice complexe mais réussi car il ne cherche pas à apprendre au lecteur l’intégralité des subtilités de ce sport, mais plutôt ce qu’il sera nécessaire de comprendre pour apprécier ce livre à sa juste valeur. Grisham décide astucieusement de prendre des exemples concrets en vous décrivant une partie fictive. Je n’aurais pas rêvé mieux comme introduction pour le premier livre sur le baseball proposé pour le #23BookClub. Le seul bémol c’est la traduction pour moi excessive de tous les termes du baseball comme on peut le retrouver au Québec. Pas de Shortstop mais un « arrêt-court », pas de strike mais une « prise », etc…

enveloppe_0

Je profite de ma chronique pour dire que la quatrième de couverture n’est pas très claire et même erronée. En effet on peut y lire « Que s’est-il passé en 1973, durant le match de baseball qui opposa les Mets à une petite équipe de l’Arkansas dont le lanceur prodige, « Calico Joe » venait de pulvériser tous les records ? » Deux erreurs donc : 1) les Mets jouent contre les Chicago Cubs qui n’est pas une petite équipe mais plutôt une équipe légendaire et Chicago n’est pas dans l’Arkansas mais dans l’Illinois. 2) Calico Joe n’est pas lanceur pour les Cubs mais première base. Le livre aurait parlé de football je suis certain qu’on aurait pas eu droit à de telles erreurs…

L’histoire est donc celle de Paul Tracey qui apprend que son père Warren, ancien lanceur pour les Mets de New York, souffre d’un cancer du pancréas et qu’il n’en a plus pour très longtemps. Paul va donc s’interroger sur le comportement qu’il va devoir adopter face à cette épreuve qui touche son père qui n’en a jamais été un. On va donc se plonger dans la jeunesse de Paul à l’époque où il été un gamin amoureux fou du baseball mais maltraité par un Warren alcoolique et sportivement en déclin. Nous sommes donc au cœur des années 70 quand un concours de circonstance amène les Cubs à appeler Joe Castle alors en ligue mineure (une division inférieure servant à donner du temps de jeu aux jeunes en développement) pour jouer en première base. Joe va, en seul match, s’attirer tous les regards du pays et en particulier celui du jeune Paul. Castle va pulvériser tous les records d’un joueur débutant dans la grande ligue et tous les journaux ne vont parler que de lui.

Au grès de ce récit captivant, nous sommes interrompu par la quête que Paul, devenu adulte et père à son tour, mène afin de donner enfin un sens à la vie de Warren alors que celle-ci s’apprête à le quitter. Doit-il ressentir de la peine pour un homme qui le frappait ? Doit-il le pardonner ?

Quand on retrouve celui que tout le monde appelle Calico Joe (du nom de son village Calico Rock dans l’Arkansas, oui cette fois c’est bien l’Arkansas héhé) il est déjà en train de bouleverser le classement de la ligue Nationale quasiment à lui tout seul. J’ai adoré ces passages où Paul nous parle de son rituel d’écouter les matchs à la radio en prenant note de tout ce qu’il se passe. J’aurais aimé être avec lui pour l’aider à découper les articles du journal de l’époque pour alimenter son album de collection.

enveloppe_0

Bien sûr ce n’est pas vous bousiller la lecture de ce magnifique roman que de vous dire que Warren va finir par lancer une balle en pleine tête de Joe ce qui précipitera la fin de la carrière des deux joueurs. Non ce qu’il y a de plus intéressant et que je vous laisse découvrir c’est tout ce qu’il y a après cet incident. Les répercussions sur chacune de ces vies. Comment vit-on avec cette culpabilité ? Qu’est-ce qui a pu pousser à un tel geste ? Comment se remet-on d’une telle blessure ? Comment vit-on le fait de voir une carrière prometteuse s’envoler brutalement ?

Ce livre je l’ai lu en seulement quelques heures moi qui aime prendre mon temps en règle générale. J’ai été littéralement captivé par ce que je considère comme un chef d’œuvre. La fin est magnifique et pleine de sens. En plus de passer un excellent moment dans ces souvenirs d’un baseball passionnant, Grisham nous bouleverse au moment où l’on aimerait ne jamais voir cette histoire finir.

enveloppe_0

RETRO 2016

Voici donc une nouvelle année qui se profile avec son lot d’histoires sportives qui finiront couchées sur du papier. Certains auteurs sont déjà prêt à prendre la plume, d’autres ont déjà leurs livres dans des cartons en direction de vos librairies préférées. Je vous propose de prendre le temps de revenir sur ce qui a marqué 2016 en basket, baseball, foot US et hockey avec aussi un aperçu des sorties prévus pour ce début d’année avec notamment la bombe annoncée de George KARL !!!

2016 en NBA :

enveloppe_0Golden State – Cleveland. Ca y est j’ai résumé l’année écoulée tant ces deux équipes ont monopolisé l’attention. La Dub Nation d’Oakland, les Splash Brothers, les Warriors, ou Strengh in Numbers appelez-les comme vous voulez ont bouclé la saison régulière avec 73 victoires au compteur éclipsant ainsi le record des Bulls que l’on pensait intouchable. Un parcours presque parfait pour les champions en titre qui verront leur trophée changer de mains pour atterrir dans celles de LeBron James. S’il avait déjà été champion avec Miami ce couronnement avec Cleveland a une toute autre saveur. En attente d’une équipe championne depuis 1964 et les Bronws en NFL, le peule de l’Ohio exulta au terme d’un renversement de situation historique pour une finale (jamais une équipe menée 3 défaites à 1 n’avait réussi à revenir et à l’emporter).

Qu’il semble loin le temps ou  Scott RAAB se permit de sortir le controversé  » The Whore of Akron: One Man’s Search for the Soul of LeBron James  » en novembre 2011. Place maintenant aux ouvrages faisant la part belle à cette histoire digne d’un conte de fée. Mon favori pour l’instant (et très bientôt en chronique sur le blog) est  » Sports Illustrated Cleveland Cavaliers 2016 NBA Champs Special Commemorative Issue  »

2016 fut aussi l’année des adieux pour Kobe BRYANT, Tim DUNCAN et Kevin GARNETT, trois joueurs mythiques pour toute une génération. Le clone de Jordan, le meilleur poste 4 de tous les temps et l’une des plus grandes gueules de la ligue tout aussi capable d’éclabousser les rencontres par son trashtalk que par son talent. Je vous ai déjà présenté ici Sports Illustrated Kobe Bryant Special Retirement Tribute Issue: From Kid to Champ to Leader to Legend, et celui sur DUNCAN (Sports Illustrated Tim Duncan Special Retirement Tribute Issue: Farewell, Big Fundamental) ne va pas tarder !

Livre de début 2017 : Furious George: My Forty Years Surviving NBA Divas, Clueless GMs, and Poor Shot Selection


Des extraits ont déjà filtré et ça fait déjà grincer pas mal de dents. KARL balance sur le dopage mais aussi sur le comportement de Carmelo ANTHONY qu’il a eu sous ses ordres à Denver. Kenyon MARTIN, un autre de ses joueurs lors de son passage aux Nuggets, a déjà fait étal de son mécontentement sur Twitter. En substance, pour MARTIN, le livre ne serait qu’une accumulation de bêtises pour rester poli. Le livre sera disponible ici le 10 Janvier.

2016 en MLB :

enveloppe_0108 ans !!! 108 ans que les fans des Chicago Cubs attendaient un titre (la ville des Chicago était championne en 2005 grâce aux White Sox). La finale les opposaient aux Indians de Cleveland débridés par le récent titre des Cavaliers en basket , mettant fin à la « malédiction » supposée de la ville. Encore une belle année de baseball où la jeune génération a encore explosée à l’image des trophées de MVP décernés respectivement à Mike TROUT pour l’American League, et Kris BRYANT pour la National League.

Deux légendes de deux illustres clubs ont décidés de mettre un terme à leurs carrières : Alex RODRIGUEZ pour les Yankees (j’attends un livre rétrospectif ou commémoratif avec impatience !) et David ORTIZ pour les Red Sox que l’on retrouve très bientôt sur Page 23 avec Sports Illustrated David Ortiz Special Retirement Issue: The Ultimate Walk-off: Big Papi Says Goodbye.


La prochaine grande légende qui pourrait raccrocher les crampons serait Ichiro SUZUKI qui jouera au moins une année de plus du côté de Miami.

Malheureusement un jeune joueur talentueux nous a quitté en 2016. En effet les Marlins ont perdu leur lanceur vedette Jose FERNANDEZ dans un accident de bateau dramatique. Aimé de tous, charismatique et travailleur discipliné, FERNANDEZ laisse un grand vide dans la MLB qui a su lui rendre hommage à sa juste valeur.

Pour finir sur une note plus heureuse, notons que mon idole Tim TEBOW (ancien Quarterback NFL) a obtenu un contrat de la part des Mets de New York pour faire partie des équipes de ligues mineures et ainsi tenter sa chance de jouer dans la grande ligue. Coup médiatique ou véritable renouveau, l’avenir nous dira si TEBOW pourra véritablement fouler les pelouses de MLB dans les saisons à venir.

Livre de début 2017 : Baseball Prospectus 2017


Comme chaque début d’année les fans de baseball vont se ruer sur la nouvelle édition de Baseball Porspectus qui sortira le 10 février. Outil indispensable pour les aficionados de statistiques en tout genre ou les mordus de Fantasy League, cet ouvrage revient sur la saison écoulée et propose une estimation des performances à venir lors de la saison 2017  qui débutera en Avril.

2016 en NHL :

enveloppe_0Sidney CROSBY en avait vraisemblablement assez de voir d’autres capitaines soulever la prestigieuse Coupe Stanley à sa place été après été. Lui qui est considéré par tous les observateurs comme le meilleur joueur de la ligue se devait d’ajouter un nouveau titre à son palmarès déjà conséquent. C’est à la suite d’une saison forte en rebondissement avec l’émergence de Matt MURRAY dans les buts et d’une ligne HBK (HAGELIN-BONINO-KESSEL) pleine de fraîcheur soulageant le travail de Sid the Kid, que Pittsburgh a su glaner une nouvelle bannière de champions face à de valeureux Sharks de San Jose arrivés pour la première fois de leur Histoire en finale. Vous pouvez revivre le parcours des Penguins grâce à un magnifique documentaire en cliquant ici, mais également au travers de Sports Illustrated Pittsburgh Penguins 2016 Stanley Cup Special Commemorative Issue: Welcome to Title Town qui fera l’objet de la prochaine chronique de Page 23.


Côté Frenchies un nouvel arrivant dans le New Jersey chez les Devils porte le nombre de représentants français à 3 (BELLEMARE chez les Flyers et ROUSSEL chez les Stars sont les deux autres). En effet Yohann AUVITU découvre la NHL à l’âge de 27 ans après de nombreuses saisons au top niveau européen. Une opportunité en or qui demande une bataille quotidienne pour garder sa place dans cette ligue très disputée. Le hockey français est en plein essor et avec le prodige Alexandre TEXIER qui évolue cette année à Grenoble, on pourrait bientôt voir débarquer un quatrième français en NHL !

L’avenir de la NHL est entre de bonnes mains puisque les rookies, Auston MATTHEWS et Patrick LAINE font déjà le bonheur de Toronto et Winnipeg. La popularité de la ligue de hockey est grandissante selon un récent sondage, surtout chez la jeune génération.

Livre de début 2017 : A Guy Like Me


La bio de John SCOTT l’homme/troll. Les fans de la NHL ont décidé de mener campagne pour permettre à un obscur joueur de bout de banc de participer au All Star Game. Ils se sont unis pour voter en masse via internet et les réseaux sociaux faisant en sorte que SCOTT reçoive le plus de voix possibles et ainsi contraindre la ligue à l’inviter à la messe de mi-saison. Ce fut chose faite et SCOTT termina même MVP du All Star Game !!! Cette histoire et le parcours atypique de SCOTT se retrouvent dans la bio qui vient de sortir après le passage du Père Noël le 27 Décembre.

2016 en NFL :

enveloppe_02016 fut l’année de Peyton MANNING. D’abord vainqueur du Superbowl l’opposant aux Panthers de Carolina, il annonça sa décision de prendre sa retraite sur la plus belle victoire possible dans ce sport. Il aurait pu encore produire statistiquement une belle saison mais l’envie était-elle encore là de repartir dans une ligue toujours plus physique avec un corps vieillissant et qui ne l’a pas épargné jusque là ? Certainement que cette dernière bague a fait pencher la balance lourdement dans son processus de réflexion. Denver a choisi de ne pas continuer avec Brock OSWEILER, le backup de MANNING parti faire un flop chez les Texans de Houston, et a misé sur  Trevor SIEMIAN avec un bilan mitigé à l’heure de ces lignes. Si vous voulez vous replonger dans la carrière de MANNING je vous propose de cliquer ici pour ma chronique et pour ma vidéo.

Autre fait marquant de 2016 : la saison presque parfaite des Dallas Cowboys avec les rookie Dak PRESCOTT (QB) et Ezekiel ELLIOTT (RB). Le premier a fait une pré-saison remarquable mais minimisée par les avis des experts opposant la faiblesse des adversaires rencontrés. Cela ne l’a pas empêché de faire mieux que remplacer Tony ROMO blessé avant le début de la saison régulière, il l’a carrément détrôné. ROMO l’ayant même adoubé publiquement avec une classe énorme. Les Cowboys signeront d’ailleurs cette saison leur record de victoires consécutives avec 11, perdant seulement contre les Giants de New York de Odel BECKHAM Jr auteur d’une saison stratosphérique. Les playoffs s’annoncent passionnants !!!

Livre de début 2017 : Gunslinger: The Remarkable, Improbable, Iconic Life of Brett Favre


Je n’ai pas trouvé de livre sortant en tout début d’année c’est pourquoi je vous propose de vous rabattre sur « Gunslinger » sorti le 25 Octobre dernier. C’est, de l’avis de tous, la bio la plus complète jamais écrite sur l’un des meilleurs QB de l’Histoire de la NFL. L’auteur porte un regard objectif tout au long des 448 pages de cet ouvrage et je suis certain qu’il devrait intéresser un bon nombre d’entre vous.

enveloppe_0

Je vous souhaite à tous une excellente année 2017, en espérant qu’elle soit pleine d’exploits sportifs et de livres passionnants !

TOP 3 IDÉES CADEAUX BASEBALL (VO)

Vous ne savez pas quoi mettre sur votre liste à côté du nouvel iPad ou du dernier jeu phare de la PS4 ? Vous redoutez de déballer une horrible cravate ou un pull que vous ne mettrez jamais ? Voici une liste de livres tous budgets dans laquelle vos proches pourront piocher si vous souhaitez des nouveautés en version originale dans la langue de Shakespeare. On dit merci Page 23 !!!

  1. 2016 World Series Champions – Chicago Cubs (18€)

La première place se devait d’être consacrée au sacre tant attendu des Cubs. J’ai choisi cet ouvrage officiel de la MLB contenant 160 pages de folie ! Une rétrospective comlète que tout fan de baseball doit avoir dans sa bibliothèque plus que n’importe quelle autre année. Ce titre est historique et il faut posséder au moins un livre sur le sujet. Celui-ci semble faire partie des meilleurs pour un budget totalement raisonnable.

  1. The Best Team Money Can Buy: The Los Angeles Dodgers’ Wild Struggle To Build a Baseball Powerhouse (12€ numérique, 25€ relié, 16€ broché)

Si vous aimez les livres sur les coulisses, les reportages d’investigation et ainsi de suite, vous allez adorer ce bouquin. Il s’agit de suivre dans les détails et sous plusieurs angles les étapes de l’ascension sportive et économique de l’équipe mythique de Los Angeles. L’action se déroule après le départ de l’ancien propiétaire Frank McCourt bien connu en France maintenant depuis son rachat de l’OM. N’ayant pas lu ce livre je me base sur les critiques qui ont l’air unanime et je cherchais à mettre un livre un peu original dans cette liste.

  1. The Only Rule is it has to Work: Our Wild Experiment Building a New Kind of Baseball Team (15€ numérique, 30€ relié, 16€ broché).

J’ai voulu mettre ce livre parce qu’il est récent plutôt que de placer un livre bien connu. Un choix à double tranchant et je vous laisse vous faire votre propre avis avant de le coucher sur votre liste de Noël. C’est une œuvre particulière car il ne s’agit pas ici de parler de stars de la MLB, d’équipe mythique ou autres faits de gloire célébrissime. Non en fait ce livre nous propose de suivre les tribulation d’un manager général reprenant une équipe de ligue mineure. Il va devoir construire et gérer son effectif mais également retrousser ses manches pour développer la popularité de son équipe. Un bouquin original et grandement salué par la critique. Curieux foncez, frileux ou nouveaux dans le monde du baseball choisissez peut être autre chose.

PS: si vous cliquez sur l’image de couverture cela vous dirige directement sur la page Amazon vous permettant de vous acheter le livre concerné. En faisant cela vous me permettez de gagner un million de dollar à chaque commande via ce lien. Alors n’hésitez pas 😉

BOYS OF SUMMER – Roger Kahn

enveloppe_0

« Boys of Summer » est certainement le classique le plus connu et réputé de tous. Quand j’ai commencé à m’intéresser aux livres sur le baseball je concentrais mes achats principalement sur des bios de joueurs actuels ou des rétrospectives des saisons récentes. Puis petit à petit j’ai compris que dans la « littérature baseball » il y a des références que l’on se doit de lire. Avec « Ball Four » (que je n’ai toujours pas lu), « Boys of Summer » est INCONTOURNABLE.

Pourquoi? Sans doute pour la qualité de la prose, la nostalgie de l’époque, et enfin le thème: une des équipes les plus populaires de l’Histoire, les Brooklyn Dodgers de Jackie Robinson.

Ce livre est une autobiographie retraçant le parcours du jeune Roger Kahn de sa jeunesse à escalader les toits des maisons proches d’Ebbets Field pour y voir les matchs gratuitement, à son accession au titre de journaliste sportif couvrant son équipe préférée.

Le seul bémol que j’émettrais sur « Boys of Summer » c’est cette partie consacrée à l’adolescence avec notamment un passage un peu gênant avec la femme de maison et quelques longueurs dans sa relation avec son père. Il y a certains passages où l’auteur s’écarte trop longtemps du thème du baseball et cela m’a un peu dérangé. Ce n’est que mon avis bien sûr et à la vue des autres critiques de ce livre ça n’a pas l’air d’avoir perturbé la majorité des lecteurs.

L’ascension de Kahn dans le monde du journalisme jusqu’à sa consécration en tant que spécialiste des Dodgers est vraiment prenante! Au passage on y découvre des particularités du journalisme de l’époque qui font raisonner en nous les bruits des vieilles machines à écrire. L’auteur arrive à nous faire vivre sa découverte des coulisses de l’équipe de Brooklyn dès le stage de pré-saison comme si on l’accompagnait dans cette étape.

Ce qui est encore plus plaisant c’est la description de la complicité qui naît rapidement entre lui et les joueurs. Les discussions accoudés aux bars des hôtels dans lesquels l’équipe séjourne, les entretiens après les matchs… Si aujourd’hui à l’heure de l’Internet 2.0 on a les nouvelles en même temps qu’elles se produisent par des sources extrêmement variées, ici on comprends bien l’importance du journaliste quelque fois confident d’autre fois ennemi. Un article pas très complaisant sur un joueur, une révélation sur un sujet qui devrait rester entre eux et il pouvait faire une croix sur leur relation. Ainsi on apprend certaines choses sur le comportement des joueurs qui ne pouvaient être écrites dans les journaux de l’époque mais qui nous permettent maintenant de mieux cerner les différentes facettes souvent moins lisses qu’elles apparaissaient.

Enfin, Kahn a tenu à retrouver ses idoles et anciens confidents bien après la fin de leur carrière pour nous raconter ce qu’ils sont devenus. Une manière d’insister sur l’immensité de leur parcours de joueurs contrasté par un retour vers un relatif anonymat.

enveloppe_0

QU’EST-CE QUE TU PENSES DE TED WILLIAMS MAINTENANT? – Richard Ben Cramer

enveloppe_0

Pourquoi ? Pourquoi ais-je pu trouver ce livre parfaitement au hasard en fouillant dans l’étagère sport de la Fnac tout près de chez moi ? Pourquoi CE livre est-il traduit en français et pas un autre comme celui de Zack Hample par exemple ?
Si la traduction en français peut s’expliquer par une réelle demande Québécoise pour les livres sur le baseball, sport très populaire là-bas, le prix en Euros imprimé au dos de ce livre démontre bien qu’il est à la base prévu pour une clientèle française.

En rédigeant ce post je viens de m’apercevoir que je n’ai jamais eu autant d’interrogation autour d’un livre mais que je n’avais clairement pas posé la question à qui de droit. Je vais donc dans les jours prochains envoyer un mail aux Editions du sous sol / Desports puis revenir vers vous dès que j’aurai une réponse. J’ai également pu voir qu’ils avaient édité un livre intitulé « Jack Kerouac Halfback » et qui semble revenir sur la carrière sportive de l’écrivain. A lire donc…

En attendant MERCI, MERCI et MERCI ENCORE pour cette initiative et si je me demande pourquoi ce livre, ce n’est pas pour dire que je ne suis pas heureux de l’avoir trouvé, mais plutôt pourquoi n’a-t-on pas droit à plus de livres sur le baseball disponibles ?

En tout cas voici un ouvrage que je vous recommande car il se lit hyper vite et avec grand plaisir. On y découvre un surdoué de la frappe au travers de courts chapitres de 3-4 pages maximum car il s’agissait en fait d’un article publié dans le magazine « Esquire ». Au milieu, de superbes photos en noir et blanc aident à identifier celui que Boston aura sans doute plus aimé qu’un certain Babe Ruth et dont l’aura plane toujours au-dessus de Fenway Park.

Ce livre revient notamment sur sa participation à la Seconde Guerre Mondiale dans l’aviation américaine l’empêchant d’accroître un peu plus son prestige dans le livre des records de la ligue. Essayez d’imaginer Bryce Harper ou Mike Trout (deux des plus grandes stars actuelles de la MLB) interrompre leurs carrières pour partir en Iraq de nos jours…

On y découvre aussi un inconditionnel de la pêche allant même jusqu’à se demander s’il ne préférait pas les poissons aux homeruns.

Foncez vous procurer ce livre. Vous découvrirez de manière originale une légende du sport américain et vous encouragerez aussi la publication d’ouvrages sur le sujet.

enveloppe_0

WATCHING BASEBALL SMARTER – Zack Hample

enveloppe_0

Zack Hample est avant tout connu aux Etats-Unis pour être le plus grand collectionneur de balles de baseball « game-used » c’est-à-dire ayant servies dans une rencontre officielle. Il a une série en cours de plusieurs centaines de matchs consécutifs auxquels il assiste et repart avec au moins une prise. Au cours de sa « carrière », il a ainsi attrapé des balles très prisées comme celle du 724ème Homerun de Barry Bonds qui établissait là un record. Sa popularité grandissant il s’est mis à écrire un guide permettant à tout le monde de tenter de l’imiter en donnant de précieux conseils. Il en est maintenant à trois livres, Watching baseaball smarter étant le deuxième. Il propose dorénavant ses services si vous souhaitez assister à un match sur le sol américain, il peut vous accompagner, vous garantissant de repartir, tout comme lui, avec l’objet tant convoité par tout spectateur de baseball.
Si je vous parle de ce livre c’est parce qu’il est à la portée de tous, experts comme débutants (c’est même écrit sur la couverture). Très bien organisé, il commence par les bases expliquant le déroulé d’une saison de Major League Baseball, pour enchaîner sur le jargon et les spécificités techniques vous permettant au mieux de saisir ce qu’il se passe sur le terrain.

Toujours très détaillé, ce livre propose un véritable éventail des différentes techniques de frappe à la batte, les différents lancers, comment les réaliser, leurs effets, le tout richement illustré.

Ensuite, il aborde de manière subtile, en se référant à chaque fois aux règles du jeu même les plus méconnues, les nombreuses particularité du jeu à la course (oui oui on court au baseball) ainsi que des différents postes du jeu. Vous apprendrez par exemple pourquoi le joueur de première base n’a pas le même gant que le joueur de champ extérieur.

Tout vous énumérez ici serait vraiment trop long mais sachez que toutes interrogations trouveront une réponse. Vous ne regarderez plus un match de baseball comme avant, et si vous n’en aviez jamais vu avant, eh bien vous aurez drôlement envie d’en voir un… vite !

Hample vous parle bien sûr des statistiques qui effraient tant nous autres européens habitués à la simplicité du football. Sa manière d’aborder la chose est tellement pédagogique que si vous ne comprenez pas avec lui, je ne vois pas qui saura vous aider.

Les différents stades (aucun n’est construit de la même façon ni n’a les mêmes dimensions), les accessoires, les traditions, TOUT. Tout est dans ce livre et ce n’est pas pour rien que j’ai choisi celui-ci comme premier ouvrage sur le baseball à vous présenter.

Bien sûr il existe d’autres livres ayant pour but de vous expliquer le baseball, mais aucun ne le fait aussi bien et de manière aussi simple que celui de Zack Hample.

Pour ceux qui n’ont pas confiance en leur anglais, le langage utilisé est semble de compréhension, et il y a même un lexique à la fin qui prends le temps de revenir sur les mots les plus complexes.

enveloppe_0