TOP 3 IDÉES CADEAUX BASEBALL (VO)

Vous ne savez pas quoi mettre sur votre liste à côté du nouvel iPad ou du dernier jeu phare de la PS4 ? Vous redoutez de déballer une horrible cravate ou un pull que vous ne mettrez jamais ? Voici une liste de livres tous budgets dans laquelle vos proches pourront piocher si vous souhaitez des nouveautés en version originale dans la langue de Shakespeare. On dit merci Page 23 !!!

  1. 2016 World Series Champions – Chicago Cubs (18€)

La première place se devait d’être consacrée au sacre tant attendu des Cubs. J’ai choisi cet ouvrage officiel de la MLB contenant 160 pages de folie ! Une rétrospective comlète que tout fan de baseball doit avoir dans sa bibliothèque plus que n’importe quelle autre année. Ce titre est historique et il faut posséder au moins un livre sur le sujet. Celui-ci semble faire partie des meilleurs pour un budget totalement raisonnable.

  1. The Best Team Money Can Buy: The Los Angeles Dodgers’ Wild Struggle To Build a Baseball Powerhouse (12€ numérique, 25€ relié, 16€ broché)

Si vous aimez les livres sur les coulisses, les reportages d’investigation et ainsi de suite, vous allez adorer ce bouquin. Il s’agit de suivre dans les détails et sous plusieurs angles les étapes de l’ascension sportive et économique de l’équipe mythique de Los Angeles. L’action se déroule après le départ de l’ancien propiétaire Frank McCourt bien connu en France maintenant depuis son rachat de l’OM. N’ayant pas lu ce livre je me base sur les critiques qui ont l’air unanime et je cherchais à mettre un livre un peu original dans cette liste.

  1. The Only Rule is it has to Work: Our Wild Experiment Building a New Kind of Baseball Team (15€ numérique, 30€ relié, 16€ broché).

J’ai voulu mettre ce livre parce qu’il est récent plutôt que de placer un livre bien connu. Un choix à double tranchant et je vous laisse vous faire votre propre avis avant de le coucher sur votre liste de Noël. C’est une œuvre particulière car il ne s’agit pas ici de parler de stars de la MLB, d’équipe mythique ou autres faits de gloire célébrissime. Non en fait ce livre nous propose de suivre les tribulation d’un manager général reprenant une équipe de ligue mineure. Il va devoir construire et gérer son effectif mais également retrousser ses manches pour développer la popularité de son équipe. Un bouquin original et grandement salué par la critique. Curieux foncez, frileux ou nouveaux dans le monde du baseball choisissez peut être autre chose.

PS: si vous cliquez sur l’image de couverture cela vous dirige directement sur la page Amazon vous permettant de vous acheter le livre concerné. En faisant cela vous me permettez de gagner un million de dollar à chaque commande via ce lien. Alors n’hésitez pas 😉

BOYS OF SUMMER – Roger Kahn

enveloppe_0

« Boys of Summer » est certainement le classique le plus connu et réputé de tous. Quand j’ai commencé à m’intéresser aux livres sur le baseball je concentrais mes achats principalement sur des bios de joueurs actuels ou des rétrospectives des saisons récentes. Puis petit à petit j’ai compris que dans la « littérature baseball » il y a des références que l’on se doit de lire. Avec « Ball Four » (que je n’ai toujours pas lu), « Boys of Summer » est INCONTOURNABLE.

Pourquoi? Sans doute pour la qualité de la prose, la nostalgie de l’époque, et enfin le thème: une des équipes les plus populaires de l’Histoire, les Brooklyn Dodgers de Jackie Robinson.

Ce livre est une autobiographie retraçant le parcours du jeune Roger Kahn de sa jeunesse à escalader les toits des maisons proches d’Ebbets Field pour y voir les matchs gratuitement, à son accession au titre de journaliste sportif couvrant son équipe préférée.

Le seul bémol que j’émettrais sur « Boys of Summer » c’est cette partie consacrée à l’adolescence avec notamment un passage un peu gênant avec la femme de maison et quelques longueurs dans sa relation avec son père. Il y a certains passages où l’auteur s’écarte trop longtemps du thème du baseball et cela m’a un peu dérangé. Ce n’est que mon avis bien sûr et à la vue des autres critiques de ce livre ça n’a pas l’air d’avoir perturbé la majorité des lecteurs.

L’ascension de Kahn dans le monde du journalisme jusqu’à sa consécration en tant que spécialiste des Dodgers est vraiment prenante! Au passage on y découvre des particularités du journalisme de l’époque qui font raisonner en nous les bruits des vieilles machines à écrire. L’auteur arrive à nous faire vivre sa découverte des coulisses de l’équipe de Brooklyn dès le stage de pré-saison comme si on l’accompagnait dans cette étape.

Ce qui est encore plus plaisant c’est la description de la complicité qui naît rapidement entre lui et les joueurs. Les discussions accoudés aux bars des hôtels dans lesquels l’équipe séjourne, les entretiens après les matchs… Si aujourd’hui à l’heure de l’Internet 2.0 on a les nouvelles en même temps qu’elles se produisent par des sources extrêmement variées, ici on comprends bien l’importance du journaliste quelque fois confident d’autre fois ennemi. Un article pas très complaisant sur un joueur, une révélation sur un sujet qui devrait rester entre eux et il pouvait faire une croix sur leur relation. Ainsi on apprend certaines choses sur le comportement des joueurs qui ne pouvaient être écrites dans les journaux de l’époque mais qui nous permettent maintenant de mieux cerner les différentes facettes souvent moins lisses qu’elles apparaissaient.

Enfin, Kahn a tenu à retrouver ses idoles et anciens confidents bien après la fin de leur carrière pour nous raconter ce qu’ils sont devenus. Une manière d’insister sur l’immensité de leur parcours de joueurs contrasté par un retour vers un relatif anonymat.

enveloppe_0